ZONES

Cette pièce se situant entre journal intime et témoignage, installation sonore et concert, questionne notre rapport aux sons de notre quotidien, à l’attention comme à l’indifférence qu’on leur prête.  La question de l’habitude, du gêne, rituel, compromis, de la fascination, de l’impact… de la connaissance de son environnement sonore.

Zones se veut participatif par l’envoi à un nombre de personnes données d’une série de questions: ex: «Quel est aujourd’hui, au sein de votre habitation, le son qu’il vous plait d’entendre? …que vous détestez entendre? Quel son reproduisez vous le plus souvent ces derniers temps au sein de votre discipline, activité, passion, profession (par amour, par découverte, apprentissage, amusement, par habitude, par nécessité… )?»

Une fois ces fragments sonores collectés, chacun d’entre eux sont agencés, diffusés et répétés de manière périodique par le biais de plusieurs enceintes disposées dans un nouveau lieu (cour, jardin, hangar, hall d’immeuble, maison…), créant la rencontre d’univers intrinsèques sur un même territoire.

Zones est un tableau sonore où l’intime vient se croiser, se confronter, se soutenir, créant une toile mouvante,   brute et minimale accompagnée par deux musicien.ne.s jouant une partition d’Alan Regardin.

Extrait de Zones « Confinement 2020 »